Flux de mercure et d’autres métaux dans des parcelles agricoles

Auteur.e.s

P. Cambier, JL. Colin, R. Losno, S. Triquet

Université

INRA, LISA, Université Paris 12-Val de Marne

En dehors de rejets anthropiques ponctuels, les flux de métaux dans un hydrosystème complexe passent au travers des importants réservoirs que sont les sols et les sédiments, avec des temps de résidence généralement longs. Mieux connaître flux et bilans et pouvoir prédire l’évolution des stocks dans les horizons de surface, dans les sols agricoles notamment qui occupent une majeure partie du Bassin de la Seine, sont indispensables à la compréhension de l’ensemble. L’objectif ici est de compléter les données déjà acquises ou synthétisées dans le cadre du PIREN-Seine (2003-2004), en vue d’une première évaluation des principaux flux de mercure dans un agrosystème représentatif des parcelles de grande culture d’Ile-de-France. Après avoir précisé les techniques analytiques mises au point par le LISA au cours de l’année 2005, nous donnons les résultats de mesures des retombées atmosphériques totales de mercure dans un site rural à l’Ouest de Paris. Les autres flux entrant, dus aux apports agricoles, sont abordés par un approfondissement de la littérature sur les épandages de divers types d’effluents ou de déchets. Enfin, des données sont présentées sur la concentration en Hg de l’eau « libre » des horizons cultivés, d’où une évaluation du flux lié au drainage. L’importance relative de ces différents flux et les conséquences en terme de bilan et d’accumulation dans les agrosystèmes sont alors discutées.

cambier@versailles.inra.fr