Quelle agriculture pour demain?

Il apparaît aujourd’hui très clairement que l’agriculture est, dans le bassin de la Seine comme en de nombreux endroits en Europe et dans le monde, un facteur majeur d’altération de la qualité des masses d’eau. La généralisation des mesures visant à ‘raisonner’ l’agriculture (équilibre de la fertilisation, bandes enherbées, …) a sans aucun doute permis d’enrayer une évolution dramatique de la pollution diffuse agricole initiée dans les années 1970, mais n’a le plus souvent réussi qu’à stabiliser une situation déjà fortement dégradée. Des changements beaucoup plus radicaux sont donc indispensables pour restaurer la qualité de l’eau dans notre territoire. Mais l’Agro-Système Seine comporte de telles inerties que les changements sont à la fois difficiles à mettre en œuvre et longs à porter leurs effets. Il est d’autant plus nécessaire d’explorer des scénarios de changement à l’aide de la modélisation.

Les travaux menés depuis 4 ans dans le PIREN-Seine autour du thème de l’Avenir de l’Agriculture du Bassin se sont articulés autour de cet objectif: « se doter des outils permettant de comprendre dans son ensemble le fonctionnement actuel de l’Agro-Système Seine et d’appréhender les changements en cours, afin d’anticiper leurs conséquences sur la qualité des eaux à l’horizon des prochaines décennies, en lien avec les autres problématiques environnementales (effet de serre, qualité de l’air, …). Il s’agira en particulier d’instruire des scénarios contrastés de l’évolution du système et d’évaluer leurs conséquences environnementales et économico-sociales ».

Retrouvez le volume 1 des rapports de synthèse de la phase 6 publiés en 2015 :

 

Retrouvez également l'ensemble des volumes ici