Centre de Géosciences MINES ParisTech

Situé à Fontainebleau, le Centre de Géosciences de MINES ParisTech a été créé le 1er janvier 2006, suite à une réorganisation de différentes structures de recherche des Sciences de la Terre préexistantes à l’Ecole des Mines de Paris : anciens laboratoires de Géologie de l’Ingénieur, de Géophysique, de Géotechnique, de Géostatistique et d’Informatique Géologique. Ses activités scientifiques actuelles s’organisent autour de trois domaines de recherche que sont (i) l’exploitation des ressources du sous-sol (ressources minérales, énergétiques, chaleur), (ii) la stabilité à long terme des objets géologiques et de leurs ouvrages (stockages en souterrain, infrastructures souterraines) et (iii) l’analyse des milieux anthropisés (ressource en eau sous forte pression anthropique, de sols).

Le Centre d'Informatique Géologique a participé activement aux travaux du PIREN Seine dès le lancement du programme, notamment par le développement et la maintenance du modèle hydro-biogéochimique ProSe, aujourd'hui utilisé en routine par le SIAAP. Le Centre a aussi participé lors des premières phases du programme à la simulation de l'amortissement des lâchers des barrages réservoirs dans la plaine alluviale de la Bassée. Lors de la troisième phase du programme le Centre a réalisé le couplage entre le modèle hydrogéologique MODCOU et le modèle agronomique STICS, qui constitue aujourd'hui un outil d'évaluation de l'impact des pollutions diffuses d'origine agricole sur la ressource en eau souterraine.

Tout en continuant à améliorer les deux outils phares ProSe et STICS-MODCOU, le Centre de Géosciences est moteur dans les travaux de recherche portant sur le fonctionnement des interfaces nappe-rivière. Il a notamment développé des dispositifs de suivi en continu des flux d’eau et d’énergie à l’interface nappe-rivière (MOLONARI - MOnitoring LOcal des échanges Nappe-Rivière) et quantifié les échanges nappe-rivière au pas de temps journalier à résolution kilométrique sur les Masses d'Eau Cours d'Eau, pour 14 000 km de réseau hydrographique du bassin Seine Normandie à l'échelle pluri-annuelle, qui constituent actuellement les bases physiques des actions de l’axe 2 du programme.

35 rue Saint Honoré
77305 Fontainebleau
France