Une approche "paysage aquatique" pour une meilleure connaissance du fonctionnement des écosystèmes fluviaux et l’amélioration de la conservation des peuplements de poissons

Titre
Publication TypeThesis
Year of Publication2006
AuthorsLe Pichon, C
Number of Pages180
UniversityUniversité Pierre et Marie Curie - Paris VI
CityParis
Thesis TypemastersPhD Thesis
Abstract
Des mesures efficaces de gestion et de restauration des habitats piscicoles devraient considérer l’arrangement spatial des différents habitats ressources et la localisation des populations sources. Comme peu de méthodes opérationnelles sont disponibles pour étudier ces questions, une approche « paysage aquatique » est proposée, couplant les concepts de l’écologie du paysage et de l’écologie des cours d’eau.
Elle permet d’étudier l’influence de la structure spatiale et de la connectivité fonctionnelle des habitats aquatiques sur l’organisation des populations de poissons d’eau courante. Pour quantifier la structure spatiale des habitats à différents niveaux d’organisation (tache d’habitat ressource, aire d’activité journalière ou aire de population locale), diverses méthodes d’analyse spatiale ont été utilisées. Elles sont testées pour deux espèces de cyprinidés (Barbus Barbus et Chondrostoma nasus) sur des biefs naturel et aménagé de la Seine. La capacité des méthodes à détecter l’effet de la variabilité hydrologique et du degré d’aménagement sur la composition et la configuration des habitats ressources est étudiée.
L’utilisation de données piscicoles issues de pêches électriques a permis de valider la fonctionnalité des cartes d’habitat ressource. La distribution longitudinale dans le bief naturel est agrégée dans des taches voisines d’habitat d’alimentation et semble correspondre aux domaines vitaux de populations locales de ces espèces. Leur présence est aussi expliquée par la complémentation entre les taches d’habitat d’alimentation et de repos. Cette approche peut permettre d’évaluer le degré d’altération et de fragmentation des taches d’habitats piscicoles et hiérarchiser les mesures de préservation et de restauration.