Passé, présent et devenir de la cascade de nutriments dans les bassins de la Seine, de la Somme et de l’Escaut

Titre
Publication TypeThesis
Year of Publication2012
AuthorsPassy, P
UniversityUniversité Pierre et Marie Curie - Paris VI
Thesis Typemasters
Abstract

Cette thèse s’inscrit dans un programme de science participative financée par l’Union Européenne. Le but du programme est de mettre en relation des scientifiques, des citoyens et des gestionnaires afin d’améliorer la qualité des eaux côtières européennes au travers de trois cas d’études. Notre cas d’études est constitué des eaux côtières de la mer du Nord et des trois bassins versants les alimentant, la Seine, la Somme et l’Escaut. Tout au long de ce manuscrit, nous nous attacherons à décrire et comprendre la cascade denutriments le long du continuum aquatique terre - mer. L’exposé suit une logique amont-aval. Dans un premier temps, nous exposerons la qualité actuelle des hydrosystèmes continentaux et marins au regard de leur évolution passée. Cette reconstitution historique porte sur les trois derniers siècles sur le bassin bien documenté de la Zenne, affluent de l’Escaut traversant Bruxelles et porte sur les 27 dernières années pour l’ensemble des trois bassins. Dans un deuxième temps, nous explorons le rôle de la topographie et des zones ripariennes dans le cycle de l’azote, d’abord à l’échelle du bassin de l’Orgeval (sous bassin de la Seine), puis de la Seine dans son intégralité. Un troisième temps s’attache à étudier les effets des secteurs stagnants du réseau hydrographique sur les flux d’azote, de phosphore et de silice. Cette étude mêle rétrospectif, par un travail sur les cartes anciennes, et prospectif, par une proposition de scénario de réintroduction d’étangs au sein du chevelu de rivières du bassin de la Seine. Dans un quatrième temps, nous présentons le rôle que jouent les estuaires de l’Escaut et de la Seine sur les flux de nutriments avant leur arrivée en zone côtière. Enfin, une conclusion générale expose les principaux enseignements que nous avons tirés de la cascade de nutriments et propose une hiérarchisation de l’efficacité des mesures qui peuvent être prises pour améliorer la qualité des hydrosystèmes continentaux et marins.