Français

L'axe Seine

La Seine elle-même, et particulièrement son passage par l’agglomération parisienne, est suivie par les scientifiques en plusieurs points stratégiques. Les sites de Marnay-sur-Seine (amont - en haut ci-contre), Bougival (aval de Paris, au milieu ci-contre) et Triel-sur-Seine (confluence Oise - en bas ci-contre) sont particulièrement utilisés pour les mesures de transfert de contaminant, le prélèvement de microplastiques ou le suivi de la matière organique. De nombreux autres point de prélèvement sont cependant utilisés, allant des têtes de bassin au barrage de Poses.

 

Sur place, les chercheurs travaillent en collaboration étroite avec de nombreux partenaires gestionnaires, tels que VNF, l'AESN, et le SIAAP, acteur incontournable du secteur à l'aval de l'agglomération parisienne.

 

La collaboration avec le GIP Seine-Aval, dédié à l'estuaire de Seine, revêt également à Poses, point de jonction entre les deux programmes, une importance capitale pour la vision intégrée du bassin de la Seine, notamment dans les domaines des poissons migrateurs, des micropolluants, et du suivi haute fréquence de l'axe Seine. Ces thématiques communes sont d'ailleurs traitées dans le cadre de ZA-Seine, qui réunit le PIREN-Seine, le GIP Seine-Aval et OPUR.

 

Retrouvez toutes les photos de nos sites ateliers sur la médiathèque en ligne du PIREN-Seine : https://media.piren-seine.fr/