Erosion des sols cultivés et transport des matières en suspension dans un bassin versant de Brie : applications des traceurs radioactifs naturels et magnétiques

Titre
Publication TypeThesis
Year of Publication1999
AuthorsSognon, S
UniversityUniversité Paris I
Thesis TypemastersPhD Thesis
Mots-clésBrie (France), Erosion des sols cultivés, Isotopes radioactifs, matières en suspension, Milieu tempéré, {137Cs
Abstract

Les mutations de l’agriculture contribuent à la dégradation de la qualité de l’eau des rivières. Un bassin versant agricole amont du plateau de Brie (Est de Paris) a été choisi pour tester la capacité des marqueurs radioactifs et magnétiques à étudier l’érosion des sols.

Les retombées de 137Cs, isotope radioactif artificiel (30,2 ans de période) produit lors des essais des bombes thermonucléaires en atmosphère et lors de l’accident de Tchernobyl, qui sont considérées uniformes à l’échelle du bassin versant, rapidement et fortement fixées aux particules du sol, marquent leurs déplacements sur le moyen terme.

La méthode a été appliquée sur une parcelle culturale de 11,2 ha (Champ Hardy : 160 carottes).
L’image de la redistribution des particules de sol forme une mosa{\"ıque d’aires d’érosion et d’accumulation. Les relais apparaissent comme un élément majeur de la dynamique érosive et aucun élément physique ou humain du paysage n’explique clairement cette redistribution.

Le bilan sédimentaire calculé pour le versant sud de la parcelle montre un rapport de fourniture sédimentaire de 40 %, particules mobilisées sur ce versant et exportées vers le talweg.
Le fonctionnement de la partie amont appara{\^ıt complexe au regard de la partie aval, aux pentes plus fortes et où le schéma est plus clair.

L’exportation de M.E.S. par le réseau de drainage agricole enterré de D-Leudon (spécificité de l’agriculture en Brie) s’accompagne de fortes activités en 137Cs, 7Be (53,3 jours de période) et 210Pb(exc) (22,3 ans de période). Cela caractérise des transferts directs et rapides des argiles fines (0,5 à 0,1 µm) en provenance quasi-exclusive de la couche labourée.

Dans le ru du Vannetin, les M.E.S. du cours amont ont globalement les mêmes activités que celles exportées par les réseaux de drainage montrant l’influence de ces derniers. En revanche, dans le cours moyen, les sources de M.E.S. se diversifient (ruissellement, dynamique fluviale, origine urbaine) et diluent les concentrations de marqueurs radioactifs.