Journée de terrain : la Bassée

A l’occasion de l’anniversaire de ses 30 ans, le PIREN-Seine a souhaité célébrer sa longévité en remplaçant exceptionnellement ses ateliers de co-reflexion annuels par des journées de terrain sur des sites emblématiques du programme. En partenariat avec ses partenaires locaux, le PIREN-Seine a ainsi tenu ses deux premières journées, celles de l’Orge et de l’Orgeval, au printemps dernier. Vous pouvez retrouver ici le compte rendu de ces journées.


Rendez-vous au petit matin à la Réserve naturelle de la Bassée

Pour cette troisième et dernière journée de terrain, les chercheurs du PIREN-Seine ont initié la trentaine de participants venus pour l’occasion aux recherches scientifiques menées sur la Bassée. De nombreuses thématiques furent abordées, reflétant en partie l’éventail des travaux effectués sur le territoire par les équipes du programme. Territoire à très forts enjeux environnementaux, économiques mais aussi dans la gestion de la ressource en eau, la Bassée est en effet caractérisée par une abondance de lacs artificiels issus de l’exploitation des granulats, les gravières, et par une forte chenalisation de la Seine. Comprendre les mécanismes de surface et souterrains qui animent les flux d’eau fait partie des objectifs de long terme du PIREN-Seine, amenant les équipes de recherche à multiplier leurs approches.


Une des gravières de la Bassée
 

La matinée de cette journée, qui s’est tenue le jeudi 5 septembre 2019, fut ainsi consacrée au suivi météorologique de la gravière de la Cocharde, aux techniques d’imagerie et de suivi des transferts d’eau par drone, et à l’étude historique des aménagements et de la géomorphologie de la Seine. Les participants purent également découvrir la richesse et les enjeux de biodiversité du territoire, grâce à une visite pédestre organisée par la Réserve naturelle de la Bassée, partenaire local du PIREN-Seine pour cette journée exceptionnelle.


Avant la visite de la Réserve
 


L'atelier sur l'histoire des aménagements de la Bassée
 


Imagerie par survol de drone
 

Une autre grande thématique du territoire fut abordée en début d’après-midi par un second partenaire : le projet de casier pilote de remplissage, présenté par l’EPTB Seine Grands Lacs. Cet aménagement, qui a pour objectif d’aider à réduire l’impact des crues de la Seine en aval de la Bassée, a fait l’objet de nombreuses études en hydrologie, hydrogéologie et en écologie, et représente un défi de taille pour la gestion de l’eau et de l’environnement sur un territoire très anthropisé.


Présentation de Marc Vincent, de l'EPTB Seine Grands Lacs
 

 

Enfin, les participants ont fini la journée par une présentation des indicateurs suivis par PIREN-Seine sur la zone, qui permettent de mieux comprendre et modéliser les dynamiques opérant dans les milieux aquatiques. Matière organique, débit, piézométrie, température, les éléments à considérer sont nombreux pour établir fidèlement le fonctionnement du territoire,  une mission de création, d’affinage et de transfert d’outils et de connaissances à laquelle s’emploie le PIREN-Seine depuis maintenant trois décennies.  

Cette journée de terrain est ainsi venue clôturer un cycle de visites des sites ateliers du PIREN-Seine, qui auront accueilli en tout plus de 90 personnes issues des milieux de la recherche, des gestionnaires de l’eau, des associations environnementales ou de la société civile. Vous pouvez retrouver l’ensemble des photos de ces journées sur la médiathèque du PIREN-Seine, et demander à vous inscrire sur la liste de diffusion du programme pour rester au courant des actualités et des événements prévu pour l’anniversaire des 30 ans du programme.