Colloque ZA-Seine : ouverture des inscriptions

La Zone Atelier Seine du CNRS tiendra un colloque exceptionnel les 22 et 23 octobre 2020, au Centre International de Conférences Sorbonne Université (CICSU), à Paris.  Intitulé "Dynamiques science-gestion sur le continuum Homme-Terre-Mer, Co-construction des connaissances pour le bassin de la Seine", ce colloque sera l’occasion de découvrir ou de redécouvrir les travaux de recherche majeurs qui mobilisent de nombreuses équipes de scientifiques sur le bassin Seine-Normandie, et de traiter de nombreuses thématiques liées à l’eau, aux milieux aquatiques et à l’impact des activités humaines sur ceux-ci. Gratuit et ouvert à tous sur inscription, cet événement se tiendra à la place de l'habituel colloque du PIREN-Seine, dont le prochain rendez-vous est donc donné à l'automne 2021. 

Vous pouvez d'ores et déjà découvrir le préprogramme du colloque en cliquant sur l'image ci-dessous : 

Colloque de la ZA-Seine, 22 et 23 octobre 2020

 

... et vous inscrire à l'événement en suivant le lien suivant :

Colloque de la ZA-Seine, 22 et 23 octobre 2020

www.za-seine.fr/fr/inscription_colloque_2020

 

Le bassin Seine-Normandie est en effet un vaste territoire de 94 500 km², qui compte 55 000 km de rivières et plus de 8000 communes. Particulièrement anthropisé, il accueille plus de 18 millions de personnes, 40 % de l’industrie nationale, 25 % de l’agriculture du pays.

La ZA Seine regroupe 3 programmes de recherche interdisciplinaire dédiés à l’étude de cet anthroposystème Seine, complémentaires dans leurs approches et dans leur zone d’étude selon une logique amont-aval : le programme OPUR est dédié aux spécificités des environnements urbains, le PIREN-Seine étudie les grands flux du bassin versant de la Seine, de l’amont jusqu’au barrage de Poses, et le GIP Seine-Aval, mène ses recherches sur l’estuaire de la Seine et la proche baie de Seine.

Par leur collaboration étroite au sein de la ZA Seine, ces trois programmes mènent de manière conjointe, en parallèle de leurs études propres à leur zone de prédilection, de nombreux travaux de recherche portant sur le bassin Seine-Normandie dans son ensemble. Ce partenariat scientifique s’avère aujourd’hui plus que jamais essentiel, non seulement pour développer une connaissance de plus en plus précise du fonctionnement de cet immense territoire, mais également pour proposer une vision intégrée et globale aux acteurs et gestionnaires de l’eau. Pour construire une représentation fidèle et cohérente des processus en jeu, le bassin Seine-Normandie est ainsi envisagé par les chercheurs comme un continuum Homme-Terre-Mer, qui fait communiquer l’amont et l’aval, l’urbain et le rural, le territoire et la société humaine qui l’investit.

L’interdisciplinarité, la capitalisation et l’échange régulier des connaissances avec les acteurs et gestionnaires de l’eau et de l’environnement sont les fondements d’une co-construction permanente du savoir scientifique pour les aider dans leur prise de décision. Le cadre de la ZA Seine permet ainsi de proposer des exercices prospectifs sur les futurs possibles du bassin Seine-Normandie, de proposer des outils pertinents pour la restauration des milieux aquatiques, et de monter des projets d’envergure du suivi de la qualité de ces milieux. Autant d’éléments essentiels pour faire face aux défis majeurs du XXIème siècle posés par le changement climatique, la préservation de la biodiversité et la nécessaire transition environnementale