Apports de la spectrofluorescence 3D pour l’estimation des qualités et quantités de matière organique dissoute en Seine.

Apports de la spectrofluorescence 3D pour l’estimation des qualités et quantités de matière organique dissoute en Seine

Angélique Goffin1*

1 Université Paris Est, LEESU
* angelique.goffin@enpc.fr

L’étude présentée porte sur l’intérêt de la spectrofluorimétrie 3D dans la caractérisation de la matière organique dissoute (MOD).

Un suivi hebdomadaire par spectrofluorimétrie 3D, a été effectué depuis juillet 2015 sur 13 points dans le bassin de la Seine, en partenariat avec le réseau de suivi MeSeine (SIAAP). Les points de prélèvement de l’étude sont situés sur la Seine et deux de ses affluents : la Marne et l’Oise. Ce suivi intègre des points en amont et en aval de Paris, comporte quelques points clés en aval des stations d’épurations et après les confluences avec la Marne et l’Oise.

La méthode est efficace, peu onéreuse et peut être utilisée en ligne. Le suivi sur l’année permet de suivre l’évolution dela MOD fluorescente sur plusieurs points du fleuve. L’étude des variations des composantes fluorescentes de la MOD (de type protéinique, humiques, et humiques issues d’une activité biologique récente) a ainsi  permis de souligner des variations spatio-temporelles de la MOD fluorescente en Seine, en période de crue et d’étiage. Ce suivi a également permis de mettre en évidence l’impact des stations d’épuration sur le milieu récepteur.

Conclusions : La spectrofluorimétrie 3D s’est révélée être un outil efficace de suivi et a permis l’identification de très bons indicateurs de la qualité et de la quantité de la MOD en Seine. L’utilisation de cette méthode permet égalementd’améliorer la prédiction de la concentration en COD dans les milieux aquatiques. La spectrofluorimétrie 3D présente donc un fort potentiel d’application, notamment dans les questions de potabilisation de l’eau.

 

Résumé de la présentation par l'auteure.

Présentation

 

Discussion :

La discussion s’est ouverte par une question sur le type de maintenance qui était effectuée à la station d’épuration Seine Aval pendant l’étude, et si cet impact sur la MOD n’avait pas également affecté les résultats de COD. Il a été répondu que la maintenance concernait le processus du traitement de l’azote, et qu’effectivement, des points présents sur les relevés en COD correspondaient à cette période, et differaient des autres données. Une suggestion a alors été faite de supprimer ces points, afin que les relevés de COD correspondent mieux au système réel, ce qui, en plus, confirmerait de manière encore plus nette la validité de la méthode.

Il a également été  demandé si les résultats des différents composantes de fluorescence de la MOD avaient été rapportées au COD. Cela a effectivement été fait, même si les résultats n’ont pas été présentés ici.