Colloque 2017

Retour sur le colloque 2017 du PIREN-Seine

Le PIREN-Seine a tenu l’édition 2017 de son colloque annuel, les 5 et 6 octobre dernier à l’auditorium Marie Curie de la délégation Michel-Ange du CNRS, à Paris. A mi-parcours de la phase VII, les équipes du PIREN-Seine ont pu faire état de l’avancée des différentes actions, et dégager des pistes de réflexion pour la construction d’un futur durable pour le bassin de la Seine et ses habitants. Rassemblés autour du thème « Qualité de l’eau et des milieux aquatiques du bassin de la Seine : Dynamiques et Trajectoires », ce sont près de 200 chercheurs, gestionnaires et professionnels de l’environnement qui ont pu échanger sur les recherches menées au sein du programme pendant l’année écoulée, et discuter des grands enjeux environnementaux et sociétaux de demain.

Des partenaires impliqués dans la co-construction

Ce rendez-vous annuel a également été l’occasion pour les partenaires du programme de s’exprimer. L’Agence de l’Eau Seine Normandie, partenaire historique du programme, a salué par la voix d’Aline Cattan, responsable du service connaissance des milieux aquatiques, la qualité du travail mené au sein du PIREN-Seine, et l’investissement du programme dans la transmission des savoirs scientifiques. Elle a également remercié les équipes du PIREN-Seine et de la Zone Atelier Seine pour leur implication et leur réactivité dans le cadre du bilan de la qualité de l’eau du bassin suite à l’épisode de crue de 2016. Ces analyses ont été restituées au Comité de bassin, et tout le processus d’échange entre chercheurs et gestionnaires qui a accompagné ce travail a été très apprécié.


Régis Thépot, Directeur général
de l'EPTB Seine Grands Lacs

Ce procédé d’échange et de co-construction, c’est ce qui fait la spécificité du PIREN-Seine. Régis Thépot, Directeur général de l’EPTB Seine Grands Lacs, l’a lui aussi souligné lors de sa prise de parole. Insistant sur cet aspect essentiel de construction de la connaissance conjointe entre chercheurs et opérationnels, il a adressé ses remerciements aux équipes de recherche, pour leur travail ainsi que leur juste perception des enjeux actuels du bassin.

Caroline Lavallart, adjointe à la délégation de bassin Seine Normandie (DRIEE Île-de-France), a également remercié les équipes du PIREN-Seine et a salué l’importance de la place faite à la prospective, au métabolisme des territoires et à la construction de la connaissance dans le programme de ce colloque. Ces domaines font en effet écho aux préoccupations des gestionnaires de l’eau au sujet du développement de la stratégie d’adaptation au changement climatique adoptée cette année, et aux enjeux liés aux questions de gouvernance.

Enfin, Pierre Pieronne, référent production et qualité eau potable chez Suez - Eau France, a également soutenu cette démarche d’échange entre scientifiques et gestionnaires. Soulignant l’importance de la communication des chercheurs vers les partenaires, et des partenaires vers les chercheurs, il est aussi revenu sur l’importance de vulgariser et transférer les connaissances vers d’autres publics : élus, praticiens, grand public. Car cette expertise scientifique est aujourd’hui certes nécessaire pour faire face aux enjeux environnementaux de notre temps, mais aussi pour lutter contre la désinformation et l’effet de « buzz » médiatique, qui laissent souvent de côté la rigueur scientifique.

 

Une année riche en productions

L’ensemble des partenaires a également salué le travail de la cellule « transfert des connaissances » du PIREN-Seine, qui a permis l’édition de plusieurs documents en 2017. Cette cellule proposait ainsi à l’accueil du colloque un certain nombre de supports de communication et de valorisation de la recherche menée au PIREN-Seine : une fiche d’information sur la phase VII du programme, une deuxième sur les peuplements de poissons dans le bassin de la Seine, un poster présentant les poissons du bassin, un livret de synthèse de l’atelier « Prospectives urbaines et agricoles », ainsi qu’un nouveau fascicule portant sur  la micropollution dans le bassin de la Seine.

Tous ces documents sont disponibles gratuitement en format numérique sur le site web du programme. Ces productions s’adressent à divers publics et permettent d’assurer le transfert des connaissances vers différents pans de la société. Également chargée du site web du programme, la cellule « transfert » permet ainsi aux chercheurs de communiquer de manière plus directe avec les partenaires du programme et la société civile, et inversement.

 

Un colloque en cinq actes

Pour cette édition 2017, le colloque du PIREN-Seine s’est organisé en cinq sessions thématiques : Métabolisme, Contexte hydrologique et hydromorphologique, Contamination et transferts trophiques, Construction de la connaissance sur la qualité de l’eau et Prospectives. Au total, les participants ont assisté à vingt et une présentations étalées sur deux journées.

  • Session 1 : Métabolisme

Le colloque s’est ouvert sur la session dédiée au métabolisme des territoires. Cinq présentations ont été faites sur des thématiques essentielles pour envisager les villes de demain et leur intégration dans leurs territoires respectifs. Compréhension des enjeux de la transition socio-écologique, bilans chimiques des différentes agricultures du bassin, ou encore développement de la séparation à la source des eaux usées urbaines, cette session a livré un nouveau regard sur la situation actuelle pour mieux envisager les solutions de demain. En savoir plus sur cette session

  • Session 2 : Contexte hydrologique et hydromorphologique

Pour prendre des décisions éclairées sur la protection de l’environnement et l’amélioration des pratiques, il est fondamental de bien comprendre le fonctionnement du bassin de la Seine. Cette session, composée de trois présentations, était consacrée aux écoulements d’eau et aux mécanismes sédimentaires associés qui sont à l’œuvre dans le bassin. Leurs conséquences en termes d’aménagements favorisant la continuité sédimentaire ont également été abordées. En savoir plus sur cette session

  • Session 3 : Contamination et transfert trophique

L’activité humaine, qu’elle soit passée ou présente, entraîne un grand nombre de conséquences sur les écosystèmes du bassin de la Seine. Dans cette session, les cinq présentations proposées ont insisté sur les différents types de contamination de l’environnement issus des systèmes anthropiques, sur les mécanismes de transfert et de stockage de ces contaminants, ainsi que sur les méthodes d’analyse du transfert de ces pollutions dans la chaîne du vivant. En savoir plus sur cette session

  • Session 4 : Construction de la connaissance sur la qualité de l’eau

La production de savoirs scientifiques et techniques est un processus long, qui demande un investissement permanent des équipes de recherche, tant dans le développement de nouvelles techniques de suivi et de collecte de données, que dans l’étude de documents historiques retraçant l’évolution des connaissances. Cette session a permis d’illustrer certaines parties du mécanisme complexe permettant de construire collectivement la notion de qualité de l’eau à partir d’un état mesuré. C’est sur ce thème que s’est portée cette session, à travers cinq présentations offrant un regard sur la construction de la connaissance passée, les moyens de la construction présente, et les enjeux de la construction future. En savoir plus sur cette session

  • Session 5 : Prospective

Le colloque s’est conclu sur une session consacrée aux travaux de prospective menés au sein du PIREN-Seine. Trois présentations sont venues composer cette session particulière, qui fut suivie de discussions particulièrement animées. Si le changement climatique est au cœur de tous les échanges sur le futur du bassin, les chercheurs et gestionnaires ont également ouvert le débat du changement dans nos pratiques alimentaires et dans les difficultés induites par notre système agro-industriel. Un futur économiquement, écologiquement et alimentairement durable est-il possible ? En savoir plus sur cette session